» Chat
 » Forum
 » Sondages
 » Livre d'or
 » Boutique

 » Émulation
 » Sprites
 » Fonds d'écran

 »
5027475 visiteurs sont passés depuis le 21/08/2000.

Le Pouvoir des Oracles - Confronation finale

Link pivota sur lui-même, comme ses compagnons. La surprise les figea quelques instants, stupéfaits devant la scène.

Fanëru planait devant Ganondorf, entourée d'un aura mauve qui lui empêchait tout mouvement et l'engloutissait dans une sorte d'engourdissement.

- Tu n'espèrait tout de même pas que je me laisserait battre aussi facilement...

Ricanant, le terrible Gerudo s'était relevé, sans aucune trace apparente de blessure. Il s'était débarasser de son encombrante cape, et n'était plus armé.

- J'ai presque honte de toi, Link, lança-t-il, narquois. À toute les fois, tu te fais avoir aussi facilement qu'un enfant. J'ai peine à croire que les Déesses t'aie choisi pour être le légendaire Héros... Mais peu importe, tout cela ne fait que me faciliter la tache...

Il désigna Fanëru des yeux, son éternel sourrire au lèvres.

- Grâce à elle, j'aurais bientôt presque la totalité de mes pouvoirs. N'est-ce pas réjouissant ? Allons, je te donne encore une chance, Link, une. Si tu me cède la Tri-Force, j'éviterais la vie de certain... Temporairement. Acceptes-tu ?

Pour toute réponse, les quatre opposants se placèrent en position d'attaque, prêt à frapper.

Trouvant la situation hillarante vue sa victoire prochaine, Ganondorf jeta un regard amusé aux alentours, s'entourrant d'un bouclier face à ses ennemi, avant de fixer les yeux sur Fanëru. L'ombre violette qui entourrait l'Oracle des Âges s'emplifia, secouant le corps de cette dernière d'un long frisson. Peu à peu, le sombre halo soutirait la vie de sa prisonnière, dont les pouvoir serait transféré au Gerudo, une fois morte.

Impuissant, la troupe observait Fanëru mourrir lentement devant eux, lorsqu'un rayon lumineux vint frapper le Seigneur de derrière, le blessant que très légèrement, lui faisant cependant cesser son sort envers la Déesse.

- Vous aviez dit que vous les voulliez tous en vie, sans aucun signe apparant de faiblesse. C'est ce que j'ai fait. Mais vous ne m'avez pas dit quand cessez de les protéger.

Kramin apparu derrière Ganondorf, pointant vers lui son sceptre.

- Imbécile ! rugit le Gerudo. C'est dans le but de les tuer qu'il me les fallait ! Je ne les voulais en vie que pour savourer leur mort.
- Dans ce cas, conclu calmement le sorcier, c'est vous qui mourrez.

D'un geste circulaire, le magicien fit disparaître le bouclier magique, permettant aux autres combattants de le rejoindre, puis fit pointé son sceptre vers le Malin, qui reçu en pleine poitrine une forte énergie.

Tremblant, Ganon tenta de se relever, des milliers d'étincelles magiques l'entourant. Link décocha une flèche de lumière, suivit de Din qui lança son feu vers le terrible roi, puis de Zelda qui envoya un vent d'un rose poudré. Après maints efforts, le Démon réussit à se relever, s'élevant haut dans les airs, là où le plafond disparaissait sous l'ombre. Les lutteurs observait les alentours, nerveux, pendant que Farore éloignait Fanëru de la scène, la portant en lieux sur.

Au bout d'un moment, un éclair noir s'écrasa sur Din, ce qui envoya l'Oracle à l'extrémité de la pièce. L'éclair se rematérialisa en Ganondorf, qui profita de l'effet de surprise pour envoyer une décharge vers Kramin. Celui-ci reçu de plein fouet le sort, mais pu heureusement garder pied.

Link et Zelda s'observèrent, et chacun compris l'idée de l'autre. L'Hylien dégaina l'Épée de Légende, tandis que Zelda bougeait les lèvres dans une prière silencieuse, dédiée à apeller les Saintes Déesses, c'est à dire l'âme des Déesses, les essences même de la Force, la Sagesse et le Courage.

Dans un élan formidable, Link s'élança vers le diabolique seigneur, avant de lui enfoncer la lame purificatrice en plein dos. Un cri déchirant de rage s'éleva de la gorge de l'ennemi, qui se tourna vivement vers Link, furibond.

Ganon se jeta de toutes ses forces sur le jeune homme, le frappant autant à l'aide de ses poings qu'avec sa magie. Kramin, voyant l'imposture de l'Hylien, envoya à son tour un projectile magique au ténébreux roi, puis lui assena un fort coup de son sceptre sur le crâne.

Au même instant, les trois Oracles se retrouvaient entouré d'une lumière, et toutes trois commencèrent à l'éviter doucement au dessus du sol. Le sol trembla, la lumière s'éclipsa, aspirée par les trois êtres qui survollait, et un formidable bruit raisonna. Un éclair aveuglant illumina, puis trois autres créatures apparurent, planant devant les trois jeunes femmes. Ces trois êtres, fait d'or et de lumière, étaient les trois Déesses, fondatrice de la Tri-Force, les ancêtres de toute civilisation et vie.

Din, Nayru, Farore... Lumineuse aux milieu de leur trainée respectivement rouge, bleue et verte, les trois divinités se regroupèrent au dessus de leur protégé, Ganondorf, Zelda et Link. Elles tendirent les bras vers le ciel, et, dans une parfaite syncronisation, entonèrent un chant triste et enchanteur, qu'elles récitaient dans une langue étrangère. Immobiles, les deux Hyliens observaient leur Tri-Force se matérialiser en un triangle doré, sintillant, et se diriger vers le centre de la salle, maintenant sombre et illuminé que par les trois Déesses. Ganondorf se débatait, essayant en vain d'échaper à la perte de son cher pouvoir, cette puissance qu'il avait si durement acquis.

Malgré tout, la Tri-Force se regroupa enfin, pour la première fois depuis des cycles, en une seule relique, celle du triangle sacré. Le chant grégorien des Déesses s'atténua peu à peu, à mesure que la Tri-Force complète disparaissait.

L'ombre s'atténua, l'éclairage retrouva sa froideur habituelle. Link sortit de sa torpeur, et se dirigea vers Ganondorf, misérablement agenouillé au sol, abattu.

- Adieu, Gerudo...

Link leva l'Épée de Légende vers le ciel, puis la planta sur la nuque de Ganondorf, avant de la retirer dans un bruit métalique. Les yeux du vil seigneur s'agrandissèrent de surprise, tandis qu'il tentait désespérément de trouver un souffle par sa gorge transpercée. Un étrange hoquet s'éleva du Gerudo, avant qu'il ne s'affale sur le planché de marbre, l'inondant de son sang noir. Finalement, il disparut dans une flamme rouge, emporté au loin par un souffle.

Link jeta un regard à Zelda, un sourire aux lèvres.

Le Seigneur du Malin n'était plus.

 » Contact
 » Affiliation
 » Copyright
 » Awards

 » Fan Fictions
 » Fan Arts

 » Vidéos
 » MP3
 » Midis

Powered by vBulletin® Version 4.2.5
Copyright © 2021 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Contact Accueil Valid XHTML 1.0! Valid CSS! Retour en haut