» Mini jeux Flash
 » Chat
 » Forum
 » Sondages
 » Livre d'or
 » Boutique

 » Émulation
 » Sprites
 » Arrière-plans

 »
4074568 visiteurs sont passés depuis le 21/08/2000.
Test
- Fiche technique
Nom officiel : The Legend of Zelda : Majora's Mask
Type de jeu : Série officielle
Date de sortie : 17 Novembre 2000 en Europe
Prix : Inconnu
Editeur : Nintendo
Développeur : Nintendo
Système : Cartouche pour N64
Genre : Action - Aventure
Nombre de joueurs : 1 joueur
Auteur : Shigeru Miyamoto
Accessoires : Memory Expansion Pak (obligatoire), Kit Vibration
Durée de vie : Toute la vie

Après la sortie d'Ocarina of Time, en 1998, voici Majora's Mask deux ans plus tard... Qu'allait encore nous créer, notre ingénieux Miyamoto ? Une suite ? Non ! Link après avoir combattu le Grand Ganondorf, part pour de nouvelles contrées, à la recherche du repos et d'un ami... ou plutôt, une amie, Navi, qui regagna la forêt Kokiri après la défaite du Mal. Seulement, la vie doit continuer, et reprendre son cours normal. Hors Link est un Hylien et ne peut vivre parmi le peuple Kokiri, sans compter qu'il est un héros dorénavant. C'est en se promenant, dans la forêt, qu'il se trouve nez à nez à SkullKid, un enfant perdu de la forêt, accompagné de deux fées... SkullKid, farceur, avait volé le masque de Majora à un marchand ambulant... ce masque détient des pouvoirs étranges. Depuis qu'il avait en sa possession ce masque, il se mit à jouer plein de vilains tours à la population, en commençant par Link. Il lui vola l'Ocarina du Temps que la princesse Zelda d'Hyrule lui avait remis en souvenir. Du coup, Link poursuivra son attaquant jusqu'à ce qu'il tombe dans un ravin qui le projeta dans un monde parallèle semblable au monde d'Hyrule... le monde Termina.
Histoire
Beaucoup de gens on critiqué l'histoire des mondes parallèles, de la ressemblance des personnages, du manque de recherche, et surtout de la disparition de la princesse Zelda. Beaucoup considère qu'un Zelda n'est pas un Zelda sans Zelda... Mais il y a tout de même Link, n'oublions pas ! Puis après tout, on n'est pas toujours obligé de sauver Zelda et le monde d'Hyrule ! Link est un super héros. D'ailleurs, que se serait-il passé, si Link n'était pas dans la forêt au moment où SkullKid, du monde de Termina, y était et aurait peut-être attaqué quelqu'un d'autre, ou même encore, envahi le monde d'Hyrule, et reparti dans son monde sans que personne ne sache d'où provenaient les troubles ! Link projeté ainsi dans Termina, est transformé en petit Mojo, et se fait par dessus le marché, voler Epona (il est vraiment gâté le pauvre...). Mais en retour, puisqu'il était au départ à la recherche de Navi, sa petite fée, il fait sa quête en compagnie de Taya, une fée, la grande soeur de Taël, qui lui, préfère la compagnie de SkullKid. En sortant de l'Horloge de Bourg-Clocher qui renferme les secrets du temps mais aussi l'entrée du monde d'Hyrule, Link fait la rencontre du vendeur de masque qui lui explique ce qui va arriver... Le masque de Majora renferme des pouvoirs ancestraux... mais il faut que Link le retrouve avant trois jours, sans quoi, la Lune s'écrase sur Termina ! Link et le vendeur vont conclure un pacte : le vendeur rendra la forme humaine à Link, en échange du masque. Pour cela, il a besoin de son ocarina. A partir de ce moment, Link va devoir mener une lutte contre le temps... A vous de jouer !
Concept du temps
Le temps, toujours le temps... oui mais attention, même si c'est une impression de déjà vu, ce n'est qu'une impression ! Mis à part le fait que le soleil se couche, et que les gens en font de même le soir... cela semble évident ! Certains jours, il pleut même, et les nuits sont étoilées plus ou moins différemment. Par contre, la lune ne se lève plus... puisque jour et nuit elle est présente, prête à s'écraser sur Termina. Notre héros aura besoin d'une grande vitalité pour les trois jours à venir, avant que Termina ne soit plus qu'un tas de cendre ! Soixante-douze heures nous sont octroyées, mais en réalité une heure dans le jeu est égale à une minute... ce qui nous laisse donc soixante-douze minutes, c'est-à-dire un peu plus d'une heure. Que je vous rassure tout de suite, c'est seulement pour la première phase du jeu, avant que vous n'ayez encore récupérer l'Ocarina du Temps. Ensuite avec l'ocarina vous pourrez retourner en arrière et apprendre trois chansons auprès de l'épouvantail pour manipuler le temps à votre guise : une pour accélérer le temps pour être soit à l'aube du lendemain, soit à la nuit tombée; une autre pour ralentir le temps; et une dernière pour recouvrir le temps normal. Le temps ralenti, on dispose du double du temps normal, ce qui nous donne deux heures et demi presque. Etant donné qu'à présent vous disposez de l'ocarina, et que vous manipulez le temps, profitez-en pour observer les activités de la ville qui changent quotidiennement. Vous remarquerez aussi certaines transformations dans la ville telle que la construction de la tour au sud de la ville. Sera-t-elle finie à temps ? Ce concept est assez stressant ou motivant selon les gens, pour arriver peu à peu à son but. Là encore Link doit opérer selon un certain ordre bien précis, il ne peut débuter son aventure n'importe comment. Il y a quatre temples (par ordre chronologique): le Temple de Bois Cascade, le Temple du Pic des Neiges, le Temple de la Grande Baie, et le Temple de la Forteresse de Pierre. Malgré cet ordre, constamment le temps est renouvelé, et ne permet pas à la monotonie du jeu de s'installer. A chaque retour en arrière, notre personnage perd toutes ses munitions, ses rubis et les conversations qu'il a pu entretenir, mais grâce à la sauvegarde on peut conserver les masques, les contenants de coeur, les mélodies apprises, les armes et objets (tels que les bocaux par exemple). Donc, tout n'est pas perdu... et c'est la seule manière d'évoluer dans le jeu. Parfois en accomplissant certaines actions auprès de personnes en difficultés, on fabrique une mini-aventure, mais qui parfois est incompatible avec une autre mini-quête. Il faut beaucoup parler aux gens pour connaître leurs habitudes de tous les jours, leurs fréquentations et leur(s) besoin(s). Mais ne vous inquiétez pas, l'ocarina est là pour vous aider, ainsi que les Bombers...
Les personnages
Les Bombers sont au nombre de cinq garçons, plus un supplémentaire qui garde leur repaire... Ils forment un groupe : la Société Secrète des Bombers. Ce seront les premières personnes avec qui vous établirez un contact (mis à part la Grande Fée de Bourg-Clocher), mais aussi un défi... Si vous réussissez ce challenge, vous ferez parti du groupe et le Journal des Bombers vous sera remis. Ce journal permet de sauvegarder toutes les bonnes actions que Link a accomplies. Et inutile de commencer des minis-quêtes sans ce journal, car vos prouesses ne seront pas enregistrées ou alors certains événements ne se produiront pas. Vous pouvez ainsi aider vingt personnes en difficultés. Cependant Link n'aura rien en retour, juste du bonheur et par chance, s'il se débrouille bien, peut-être lui donnera-t-on un masque... Dans les êtres humains on retrouve beaucoup de personnages déjà créés dans Ocarina of Time, telles qu'Anju, les amoureux, les ouvriers, etc.... la plupart des gens ont été repris mais n'ont pas le même rôle, ou alors de nouveaux font leur apparition comme Tingle, le vendeur de cartes (très utile). On peut juste dire que de donner un nouveau statut et une réalité de vie aux personnages permet de remettre un peu à neuf et de redynamiser le jeu. D'autant plus que vous participez à la vie intime des terminiens, ce n'est pas rien ! Où alors, chacun vaque à ses propres occupations quotidiennes, comme le travail. Même si certains personnages ont été repris, cela ne les empêche pas d'être différents, d'avoir des activités particulières selon le climat ou l'heure de la journée et avant tout, ils ont besoin de Link. Là encore, certaines boutiques se ferment dans la soirée pendant que d'autres s'ouvrent, ou ne ferment jamais ! Donc à vous de découvrir la population de la ville.

Il existe toujours les Gorons et les Zoras dont leur histoire et leur chef varient par rapport à Ocarina of Time. On a créé le peuple Mojo, qui n'y était pas auparavant, mais c'étaient plutôt des êtres, des pestes marchandes errantes, qui n'avaient pas de terre ni de peuple bien à eux. D'ailleurs, peut-être venaient-ils du monde de Termina, comme est venu SkullKid à Hyrule grâce à une porte inter dimensionnelle (on se croirait dans "La Quatrième Dimension"...). Il existe toujours aussi les Gérudos (nommées ici, pirates ou voleuses), qui ne vivent plus dans le désert, mais dans une forteresse au bord de la mer, comme des pirates ! Par contre, les Sheikas (peuple de l'Ombre) on en entend plus parler, et la contrée Ikana n'est peuplée que de fantômes ou de morts-vivants. Rares sont les personnes qui osent s'aventurer hors de la ville, et vivent dans les différentes régions de Termina. Que du remix ! Mais on ne peut nier le fait que de nouveaux personnages ont été créés et qu'après tout, si il n'y aurait pas de ressemblance avec le monde d'Hyrule, Termina ne serait pas un monde parallèle.
Les Boss et ennemis
Inutile de reparler de la conception 3D, car on le sait déjà, cela optimise les sensations visuelles, mais aussi émotives du joueur. Il y a comme toujours des reprises d'ennemis ou de Boss mais cela est préférable lorsque l'on ne veut pas trop dénaturer le style du jeu. On peut prendre l'exemple de "Medusa" qui est apparue pour la première fois dans "A Link to the Past" dans le deuxième palais dans la Terre d'Or. Elle était protégée par des oeufs qu'il fallait éliminer un à un avec le grappin et l'épée, puis ensuite désarmée de ses oeufs, la frapper de l'épée. Dans "Ocarina of Time", "Barinade" (Anémone Bioélectrique) était différente : elle était entourée de petites méduses qu'il fallait aussi éliminer une à une, puis la frapper de l'épée. Elle était différente sur la forme mais pas dans le fond. Ici, dans Majora, Medusa est identique à celle du Zelda 3, on a pas voulu faire de modifications... Idem, peu connu, mais il existait déjà : le Minotaure. Son unique point faible sont ses pattes, qui ne sont pas protégées par une épaisse carapace. Les seuls créés sont ceux du niveau un, trois et quatre. On retrouve une sorte de chaman d'Amazonie, un requin taureau, et un ninja spectral. Celui qui est le plus impressionnant des boss est le vampire. La pièce brumeuse, emplie de chauves-souris qui vous harcèlent pour vous détourner de la "faucheuse" qui vous éjecte à l'autre bout de la pièce. Quant aux ennemis ils sont presque pareils pour certains mais ne vivent pas forcément dans les mêmes contrées qu'ils côtoyaient dans Ocarina. Les Boss comme les ennemis sont incomparables.

Les donjons sont construits de la même manière, seulement deux éléments entrent en action : l'eau et les airs. Certes le Temple de l'Eau d'Ocarina, permettait à Link d'évoluer dans un nouvel environnement, mais il ne pouvait faire aucune action sous l'eau, si ce n'est de nager ou d'appuyer sur un interrupteur. Ici, grâce à sa mutation en Zora, il peut faire n'importe quelle action qu'il faisait hors de l'eau. C'est une des nouveauté. La seconde nouveauté, est qu'il peut inverser la position d'un temple, je parle bien entendu du Temple de la Forteresse de Pierre, si bien que le sol se transforme... en vide ! Link doit savoir jongler entre habilité à se déplacer dans les airs, et savoir garder ses repères vis-à-vis des changements d'emplacement des portes... De quoi donner le vertige !
L'équipement
Link a toujours les mêmes armes à son arsenal : bouclier, épée, bombes, arc, bâton et noix Mojo. Seulement, avec les masques Mojo, Goron et Zora, il peut prendre l'apparence qu'il désire en fonction de ses besoins et cela implique donc la disparition de certains objets. Ainsi quand il se transforme en Goron, il n'a plus besoin de la tunique de feu pour y résister, ou de la masse de Titans pour broyer des rochers. En Zora il n'a plus besoin du boomerang, puisqu'ils sont incorporés au corps de Link (en effet, il n'en a plus un, mais deux, de boomerang). Les bottes de plomb, l'écaille dorée et la tunique bleue ne servent plus à rien, car en Zora, il peut nager, respirer, et même marcher sous l'eau ! Ensuite en étant en Mojo, Link a la possibilité de voler. Ce ne sont là que des remix pour certains, mais pour d'autres, c'est une véritable rénovation, ou des "gadgets" en plus.

Link comme toujours, doit partir à la recherche de bocaux (six maintenant au lieu de quatre) et de fragments de coeur éparpillés un peu partout : ils sont soit à trouver, soit à gagner/mériter. Il y en a 52 en tout. Bonne chasse ! La barre d'énergie existe toujours, par contre il parait qu'une certaine substance peut rendre l'énergie de notre héros inépuisable... Les Grandes Fées n'ont pas vieilli, toujours aussi belles, si ce n'est qu'elles n'ont plus les cheveux fuchsia, mais ils sont de couleurs différentes pour chacune d'elle. Elles octroient toutes un pouvoir ou un objet divers à Link. Un petit plus encore, Link devient photographe. Par l'agence de tourisme du marais vous obtiendrez cet appareil, et qui sait, si vous tirez une bonne photo, peut-être que vous serez récompensé.
La musique et les graphismes
Le répertoire de Link est le même : il doit apprendre dix mélodies. Cependant Miyamoto n'a pas fait de grands efforts de ce côté-là... Certaines mélodies sont reprises d'Ocarina of Time... ou alors elles sont plutôt médiocres pour certaines d'entres-elles. Mais voyons le bon côté : elles sont indispensables pour l'évolution de Link dans le jeu et elles ont toutes un effet particulier. Par exemple pour agrandir la panoplie de déguisement du "caméléon" , il existe "l'hymne du vide", qui permet de créer une coquille vide de notre héros. En tout, on peut en créer quatre maximum. Ensuite pour venir à la musique de fond, même si la musique est différente selon la région, les donjons que vous visitez ou même les contextes (par exemple les combats), ce n'est pas vraiment de la grande musique... Le seul point fort, ce sont les masques à transformations qui permettent de jouer à quatre instruments différents (c'est-à-dire, un pour chaque personnage incarné, tam-tam, guitare, etc...) et qui donnent une sonorité divers. Le plus aussi de l'ocarina, est qu'il permet à notre personnage de se téléporter en différents points de Termina.

Les graphismes sont réalistes mais trop accentués de couleurs fluos... peut-être est-ce une manière d'insister sur la malédiction jeté sur Termina. Car en levant la malédiction on peut constater des changements sur l'environnement. Seulement cette excuse ne suffit pas à nous retirer cette idée de graphismes grossiers, d'aucune délicatesse. Le personnage de Link a été peaufiné, mais pas le paysage laissé à l'abandon avec des angles anguleux... Cependant on peut dire que la conception des paysages de Termina est bien différente par rapport à celle d'Hyrule. Heureusement, car sinon l'appréciation sur les graphismes aurait été plus que médiocre. Par exemple, les montagnes ne sont plus habitées par le feu en effusion, mais à l'inverse par le gel hivernal...
La maniabilité
Elle est la même que dans Ocarina of Time, c'est-à-dire bonne. Avec la visée Z on ne peut faire mieux, pour cibler une cible ou attaquer un ennemi. Il reste comme toujours le système de caméra avec la touche C (^) pour avoir un champ de vision sélectif, agrandi. De plus, avec l'Expansion Pak la puissance et la rapidité du jeu sont multipliées, que de bons côtés et d'améliorations.
Le vendeur de masques...
Etant donné que Termina est un monde parallèle à celui d'Hyrule, on peut supposer que c'est le double de Link... D'abord dans "Ocarina of Time" Link possédait déjà des masques, tout comme le marchand ambulant. C'est un nomade, il voyage à travers on ne sait trop quelle contrée... comme Link à la recherche du repos ou d'aventure ! De plus, il a en sa possession le Masque de Majora, il en est en quelque sorte, le protecteur. Tout comme Link, est le protecteur de l'Ocarina du Temps que la Princesse Zelda lui avait confié. Le hic, c'est que l'Ocarina du Temps est la clef du Saint Royaume dans Hyrule et que la Princesse en est la gardienne... comment expliquer cela ? On peut juste dire qu'elle possède la Triforce de la Sagesse, et que l'Ocarina a plutôt besoin d'un protecteur "actif" comme Link, qui lui possède la Triforce du courage, ce qui résout notre problème. Le marchand est mystérieux, et connaît les dangers que représente ce masque mais on connaît peu de chose de lui, si ce n'est qu'il est fort probable que c'est le double de Link...
Le Masque de Majora
Que dire de ce masque, personne ne peut le posséder, enfin, le porter. Il renferme des pouvoirs ancestraux, et diaboliques, il renferme l'esprit de Majora. Esprit qui autrefois avait bien failli éradiquer le monde, c'est pour cela qu'on l'a enfermé dans ce masque. Tout d'abord, il est attrayant par son originalité et le mysticisme qui s'y dégage, mais c'est une feinte... Personne ne peut soupçonner qu'il a en sa possession d'immenses pouvoirs. Comme SkullKid, être faible, déchiré par la séparation de ces amis, les Quatre Géants, c'est la victime idéale... Peu à peu il reprend confiance en lui, et abuse des pouvoirs du masque, mais on ne sait pas vraiment si c'est lui qui en abuse, ou si c'est le masque qui abuse de lui ! SkullKid commet de plus en plus de dégâts, et fait subir à la population des pertes matérielles. Il, ou plutôt, LE masque, a le pouvoir de changer le cours de la nature, de changer les saisons, de polluer les eaux, et surtout, d'animer la Lune d'une force destructrice, plutôt que bienfaisante. Comment un masque qui parait aussi banal, peut-il contrôler la Lune ? C'est reconnu que la lune est sujette à beaucoup de légendes, et de superstitions créées par les humains, mais cette fois-ci, est-ce la Lune ou le Masque de Majora qui la contrôle...
Les 24 Masques de Termina
Link dans son périple sur Termina, devra acquérir vingt quatre masques en tout. Ils ont tous leur(s) spécificité(s), et lui servent à avancer dans sa quête, c'est pour cela qu'ils sont importants, et qu'il est important aussi de parler aux terminiens pour en savoir plus. Il y a tout d'abord, quatre masques particuliers : le masque Mojo, le masque Goron, le masque Zora, et le masque de la Grande Puissance des Fées. Les trois premiers, ne s'acquièrent qu'en ayant aidé trois personnages à retrouver le repos éternel... Ce sont des personnages célèbres dans leur région. Avec ces quatre masques, Link peut se transformer, usurper la place de ces personnages. Ensuite, il y a les masques standards, qui servent à faire des minis-quêtes, à communiquer des messages, à rechercher des personnes ou des objets, mais aussi, il y en a qui augmente certaines capacités à Link, comme par exemple le masque du Lapin qui lui permet de courir "avec fureur", ou encore le masque des Parfums qui développe beaucoup plus son odorat. Il serait intéressant que je vous communique leur nom et dire à quoi ils servent, mais je ne suis que rédactrice malheureusement, et je ne suis pas soluce maker... de plus je vous laisse les découvrir par vous-même, c'est mieux. Mais pour reparler des masques qui permettent à notre héros de se transformer, il faut ajouter que c'est un plus pour les systèmes de combat. Il se transforme et selon le personnage incarné, il aura certains dispositifs d'armes à sa disposition. Link, n'est plus Link, et son passage dans le monde de Termina semble influer autant son aspect physique que psychique. Il peut par exemple lire le "Zoran" en étant en Zora alors qu'il ne l'a jamais appris ! En usurpant la peau de ces personnages, il peut communiquer avec les gens de son groupe sans être reconnu, et ainsi obtenir certaines informations qu'il n'aura pu avoir sans ces masques. Ces masques spéciaux, permettent par la même occasion de faire participer d'autres personnages que Link, et donc ce n'est plus Link qui usurpe leur place, mais eux qui usurpe sa place de héros ! Avant que Link n'arrive à Termina, Darmani (très vaillant guerrier Goron, réputé) et Mikau (très célèbre guitariste Zora du groupe des Indigo-Go) étaient célèbres dans leur contrée, comme des héros. Ce n'est pas Link qui combat en quelque sorte, mais eux. Il ne peut appartenir à ce monde, il ne fait juste que de les glorifier plutôt que de les laisser mourir dans l'anonymat. Link est un intrus, sauveur certes, mais il ne peut pas avoir une grande place dans ce monde étranger pour lui, cela risquera d'influer négativement la population terminienne. Voilà ce que l'on peut dire à propos des masques, à vous de les essayer et qui sait, ce que l'on vous révèlera comme secret...
L'histoire : 9,5/10
Le concept du temps : 9/10
Les personnages : 9/10
L'équipement : 8/10
La maniabilité : 9/10
La musique : 8/10
Les graphismes : 8/10
Les masques : 10/10
Ceci fait une note globale de 9/10 (8,81/10), pas mal pour une soi-disant copie d'Ocarina of Time... J'espère vous avoir donné envie de jouer et pourquoi pas de conserver à vie votre cassette zeldalienne de collection !

Auteur : Inconnu (henxiangshan).

 » Contact
 » Affiliation
 » Copyright
 » Awards

 » Fan Fictions
 » Fan Arts

 » Vidéos
 » MP3
 » Midis

Powered by vBulletin® Version 4.2.5 Beta 1
Copyright © 2020 vBulletin Solutions, Inc. All rights reserved.
Contact Accueil Valid XHTML 1.0! Valid CSS! Retour en haut